TROP NERVEUX, ACLI2/A COCHONNE SA COUPE.

Trois exclus chez les louviérois qui de plus n’ont pas su rentabiliser leurs occasions de but.

Pour n’avoir pas su maîtriser ses nerfs, Acli2/A est passé à côté de sa Super Coupe. Il reste aux «loups» à faire leur examen de conscience pour éviter que cette mésavature se reproduise.

SP BAUDOUR/A   3

FC ACLI2/A          0

Après la Coupe Bomal/Camberlin, les Baudourois ont ajouté la Super Coupe à leur saison 2016-2017.

Baudour Super coupe.JPG

SP Baudour/A: Colmant, Legru, Wiart, Lessens, D’Amore (46’Panarisi), Mansueto (61’Lecocq Eddy), Hoornaert, Lete, Lecocq Kévin, Abrassart, Urbain.

Acli2 Super coupe.JPG

FC Acli2/A: Margheritina, Takir, Correira (35’Infantino), Nicolas, Arena, Stagnito, Candeloro, Spoto, Lisanti Franco, Lisanti Giordano, Neri (43’Buisseret).

Arbitre: Dionisio, juges: Hurteux, Dewattine.

Les buts: 7’ Mansueto: 1-0, 58’Mansueto: 2-0, 69’Lecocq Eddy: 3-0.

Cartes jaunes: 28’Takir, 29’Spoto, 31’Hoornaert.

Cartes rouges: 50’Candeloro (directe), 70’Takir (2cj), 70’Spoto (2cj).

Pour cette Super Coupe, le stade R. Dienne accueillait le SP Baudour/A, vainqueur de la coupe Bomal/Camberlin et, Acli2/A, vainqueur de la coupe du Groupement.

Dès l’entame, Neri tire sur la transversale pour les Aclis, le ton est donné. Les premiers duels sont animés et assez physiques. A la 7’de jeu, Urbain prend de vitesse la défense louvièroise et sert Mansueto: 1-0. Arena, Stagnito, Nicolas et Lisanti G se mettent en évidence pour les Aclis mais leurs essais se retrouvent dans les nuages. La défense Baudouroise reste bien organisée, semble moins nerveuse et pose son jeu.

Dès la reprise, Legru, Mansueto et Lecocq K s’infiltrent tour à tour dans le camp louvièrois mais rien ne bouge. De l’autre côté, Stagnito et Arena ratent aussi plusieurs fois l’occasion de revenir au score.

TOUT BASCULE

A la 50’de jeu, tout bascule, Candeloro est exclu! A onze contre dix, Baudour prend l’ascendant et à la 58’de jeu, Mansueto, bien esseulé au point de pénalty se fait un plaisir de doubler la mise: 2-0. La situation se complique pour les Aclis qui continuent à y croire mais Baudour garde la mainmise sur la partie.

A la 69’de jeu, Lete déborde sur le flanc droit, centre pour E Lecocq qui d’un petit numéro se déjoue de ses défenseurs pour planter sans problème le troisième but de l’après-midi: 3-0. Les derniers instants de jeu sont houleux, deux joueurs Louviérois sont exclus pour rouspétances et cumul de cartes. Baudour a son doublé historique et grave à jamais son nom sur les tablettes du livre d’or du Groupement. La fête pouvait débuter et devait se prolonger pour certains par le Doudou à Mons…

La Joie.JPG

Le SP Baudour n'a pas volé son succès.

Arbitres.JPG

Les arbitres: Dionisio, Hurteux et Dewattine.

SNC10013.JPG

Le comité.

«C’est inimaginable» lance Pascal Meyer, le secrétaire du SP. «Une 3è place en championnat, la Coupe Bomal/Camberlin avec en prime la Super Coupe, cette saison restera la plus belle depuis que le club existe. Même à dix, Acli nous a donné du fil à retordre mais nous en voulions plus et je suis très fier de la prestation de mes joueurs»

Franco Lisanti des Aclis était forcément très déçu de la tournure des évènements: «Je suis surtout attristé par l’arbitrage et le comportement de plusieurs éléments, il faudra que le staff fasse un petit nettoyage. Au début de la partie, on rate l’ouverture, si le ballon rentre: tout change. Une fois à dix, la situation s’est compliquée, Baudour a posé son jeu et a pu faire la différence sur des contres meurtriers»

Christian Dewit

 

Commentaires

  • Félicitations aux gagnants, une finale se gagne en marquant des buts et les adversaires l'ont fait, chose que nous ne sommes pas réussis à faire par maladraisse, malchance et face un un super match du gardien. A signaler cependant que l'examen de conscience est en cours de notre côté mais celui-ci a été mis en oeuvre grâce à l'impartialité de l'arbitre qui sifflait tout contre les ACLI et a finalement obtenu ce qu'il a cherché tout au long de la rencontre, c'est-à-dire des mauvaises réactions de la part de certains. Bonnes vacances et à l'année prochaine.

  • Monsieur Franco Lisanti,

    Je suis venu assister à la rencontre. Je trouve votre analyse pertinente dans un premier temps par rapport au fait que vous avez raté beaucoup d'occasions de but et que Baudour a fait mouche à sa première occasion, et qu'il avait dans ses rangs un gardien en grande forme. Néanmoins, l'arbitre n'a nullement influencé la rencontre, vous avez été trop nerveux dès le premier but encaissé et même avant. L'arbitre a pris les bonnes décisions ( la rouge est indiscutable, coup de pied volontaire). Et alors que vous vous énerviez de plus en plus et vous n'arriviez pas à marquer, Baudour est resté calme et a fait la différence grâce à un bon collectif bien rôdé et solidaire, sans nervosité. Je sais que vous ne serez pas d'accord mais c'est dommage d'être si nerveux pour un match et d'accuser constamment l'arbitre, sans cette électricité vous seriez bien plus forts.

Les commentaires sont fermés.