Foot Corpo: EVH et NAAST, les gros favoris de la D2.

Durant cette première partie de saison, les surprises ont été nombreuses en Division 2. Le descendant EVH et deux promus sur trois (Boca Manage et Dream Team) s’érigent en patron avec le Standard de Naast. Du moins pour Eric Mariage, le coach du FC Dream Team.

Dream Team _2017.jpg

Dream Team est à la place qu'il mérite.

«Notre bilan et assez satisfaisant. Après notre titre de l’an dernier, on ne peut pas faire la fine bouche, même si j'estime que l'on aurait pu avoir deux voire trois points de plus, mais le football se joue aussi dans la tête et de ce côté-là nous avons manqué de calme. Nous sommes à la place que nous méritons et pas plus. J'ai gardé le même noyau depuis presque cinq ans, la différence est dans le fait que je réorganise la tournante (23 joueurs). Sinon l'ambiance et la motivation de tous restent identiques à ma grande satisfaction»

Au sujet des objectifs, le secrétaire est précis: «En championnat, je veux faire plaisir à tout le monde avec un temps de jeu pratiquement identique afin que tous puissent prendre du plaisir. En coupe, Le groupe est trop relevé avec les deux ogres de la Division 1. A Longtain, nous avons failli physiquement et contre les Yankees, nous avons pris un bon point mais je pense que le leader de la Division1 n'était pas dans un bon jour»

Dream Team a été séduit par EVH et Naast: «Ce sont les deux équipes au-dessus du lot, EVH est rapide et possède une belle technique. Naast a une moyenne d'âge assez jeune, un bon gardien et joue avec beaucoup de réflexion. Ils seront tout deux à l'étage supérieur en fin de saison»

Le coup de cœur d’Eric revient à Boca Manage: «Boca a changé son effectif et reste une valeur sûre de la Division 2, il a une meilleure mentalité et ça se voit dans ses résultats. Quévy, est un cran en dessous par rapport à la saison dernière mais il a gardé son envie, c’est un plus pour la suite du championnat»

Quant au flop, il parle de La descente aux enfers de Total: «C'est triste pour ce club, il doit garder le moral dans le foot ça va vite. En plus, tout le monde se tient sur cinq ou six points. Mais attention il faudra qu'il ne perde pas pieds en Janvier. Le Spartac est cependant ma grosse déception du début de saison, mais là, je suis moins catégorique car il a les qualités pour revenir très vite dans le parcours»

Enfin, entre Hainin/B, le 5e, et Jurbise/B le 11e, on ne compte que cinq unités d’écart et si l’on tient compte des douze rencontres encore à disputer, on peut s’attendre à une lutte sans merci pour le maintien. «Les mois de janvier et février vont être cruciaux, Total Feluy et Jurbise/B sont vraiment en danger. Attention au début 2018 et, que le sport l'emporte»

Christian Dewit

 

Les commentaires sont fermés.