Une année «Royale» pour les cheminots de Saint-Ghislain. .

Le 15 décembre dernier, le FC Cheminots de Saint-Ghislain a fêté ses 50 ans d’existence et est devenu Royal.

St Ghislain 50 ans.jpg

Le FC Saint-Ghislain a soufflé ses cinquante bougies.

1967-1917: Tout passe, même le temps. Cinquante ans de vie qui recèlent nombre d'évènements. «Des choses très agréables dont la mise en place d'une infrastructure de proximité, la modernisation des installations et, une ambiance jamais prise en défaut. La possibilité pour les uns et les autres de pratiquer leur sport favori tout en bénéficiant de l'encadrement adéquat» raconte le secrétaire Christian Dath.

«Des choses moins agréables aussi comme devoir sans cesse remettre l'ouvrage sur le métier et déplorer la disparition de nombreux aïeux comme Edmond Deghilage et Auguste Bazin, les pionniers du club. Le premier porta quasi à lui seul le grand projet du complexe tel qu'on le connait aujourd'hui. Quant au second, pendant 45 ans, il n’a jamais compté ses heures pour le club. Pendant de nombreuses années, il a fait le bonheur des enfants au travers de ses fêtes de St-Nicolas. Sans conteste, ces noms méritent d'être associés à l'histoire du club»

st ghisl 12 (2).jpg

Ambiance

Une histoire d’amour

Les cheminots au sein du Groupement Corporatif, c'est une longue histoire d'amour.

«C'est d'abord une compétition dans une série propre aux cheminots avec Quévy, Mons, La Louvière, Haine St-Pierre, Braine le Comte et Erquelinnes. Ce fut ensuite l’entrée au sein du Groupement avec aussi la création d’une deuxième équipe à St Ghislain et même une troisième (NDLR: l’espace d’un an). Aujourd'hui, grâce à la Direction des cheminots et à son service des loisirs mais aussi grâce à quelques fidèles et plusieurs associations qui d'une façon ou d'une autre ont assuré la pérennité du club, seuls St Ghislain et Quévy présentent encore une équipe. Des dizaines de gestionnaires et des centaines de joueurs se sont succédé tout au long de ces cinquante années et ont ainsi offert au club ses lettres de noblesse, club qui évolue aujourd'hui en Division 3»

«St-Ghislain a toujours pris une large part dans l’éventail des manifestations cheminotes dont les journées sportives, la coupe nationale, les rencontres à caractère philanthropique. A quatre reprises, St Ghislain a organisé la coupe nationale réservée aux cheminots. Coupe remportée en 1976 à Mons, victoire sur le score de 2-1 contre Hasselt en finale. Les cheminots ont toujours veillé à l'entretien des installations et du terrain en particulier» enchaîne Christian Dath.

«Pendant de nombreuses années, M. Poggiali a été à l'écoute de tout ce qui concernait le club. Et, dans le même contexte, le docteur Hornyak, envers le sport cheminot, fut aussi un relais privilégié»

Depuis le décès d'Auguste Bazin, c'est Patrick Carboni qui assume la présidence du club. La transition entre Christian Dath et David Bourlard s'accomplit en douceur avec comme but de continuer à œuvrer dans l'intérêt du club. L'histoire du club continue donc et de nouvelles pages vont encore s'écrire.

Urbain (2).jpg

Que de souvenirs!

2018, l’année de la D2?

Aujourd’hui, l’équipe s’est bien stabilisée. Elle occupe la deuxième place au classement et joue les trouble-fête en division 3. Si l’occasion se présente, elle pourrait même envisager une montée en deuxième division…

Christian Dewit.

Les plus belles réussites qui constituent l’album d’or du club sont:

12 décembre 1967: Affiliation au Groupement.

71/72: Vice-champion en D2 (25 points) et montée en D2.

72/73: Création de Saint-Ghislain/B.

74/75: Champion en D2 (30 points)

79/80: Descente en D2, 81/82: Descente en D3.

82/83: Champion en D3B (33 points).

83/84: Création de Saint-Ghislain/C (1 an).

84/85: Vice-champion en D3B (34 points) et montée en D2.

95/96: Vice-champion en D2B (48 points) et montée en D1.

05/06: Vice-champion en D3B (41 points) et montée en D2.

Christian Dewit.

Commentaires

  • Félicitations !

Les commentaires sont fermés.