Daniel Urbain: Cheminot un jour, cheminot toujours.

Alors qu'une carrière de footballeur au niveau national ou provincial se termine généralement vers l'âge de 35 ans, de plus en plus de joueurs décident de repousser cette limite au maximum. Pour eux, l'âge n'est qu'un chiffre. Au Groupement Corporatif du Centre Mons Borinage de nombreux footballeurs âgés sont encore en activité et on souhaite qu'ils continuent encore longtemps à fouler les pelouses. Ces joueurs continuent à se mettre en valeur mais comment continuer à vivre sa passion du foot quand on prend de l'âge ? Nous vous proposons de découvrir cette semaine Daniel Urbain qui fêtera début du mois de décembre ses 50 ans et qui est toujours un pilier dans la défense des cheminots de Saint Ghislain.

Dany Urbain-2018.jpg

Dany Urbain, toujours vert à 50 ans.

Daniel revient sur son parcours et son rôle au sein de l’équipe:

«Toutes mes classes ont été faites à Flénu. Ensuite, je suis passé par Cuesmes (2 ans), Hyon (5 ans), FC Obourg (14 ans). Après un arrêt de quelques années, j’ai coaché chez les jeunes à Obourg (5 ans). Enfin, c’est en 2014, par l’intermédiaire de Wilfried Solbreux que je suis arrivé aux Cheminots de Saint Ghislain, mon unique club Corpo. Et, je n’oublierai jamais l’accueil chaleureux que j’ai reçu lors de mon arrivée, c’était vraiment impressionnant. Mon rôle est de donner de bons conseils aux plus jeunes et en fonction des besoins de l’équipe de tenter d’organiser le jeu»

Au sujet des motivations qui le poussent à continuer, Daniel lance immédiatement: «Ceux qui continuent à jouer le font en général pour deux choses: le plaisir de jouer et le plaisir d’être ensemble. Si tu as été compétiteur, tu le resteras, c’est une évidence. Tu essaieras de vouloir gagner, mais ce sera peut-être moins flagrant qu’avant. Ce qui change avec l’âge, c’est la perte de la maîtrise des gestes, parfois on peut blesser sans le vouloir, il faut donc rester plus raisonnable. D’un point de vue technique et tactique, le vétéran joue sur son expérience plutôt que sur sa vitesse, et sur l’anticipation».

«La vie sportive du vétéran est rythmée par les matches mais aussi et surtout par l’après-matche: la fameuse troisième mi-temps. Qu’on se le dise, on joue les matches en partie pour vivre les troisièmes mi-temps. Se rencontrer, échanger, continuer à partager des moments de convivialité, voilà ce que recherchent les plus anciens. L’une de mes plus grandes satisfactions est d’avoir fêté deux montées en quatre ans avec St Ghislain dans une ambiance de feu»

Pour les prochains matches, Daniel est catégorique: «En raison de quelques défections, notre début de saison est mitigé mais maintenant, nous allons jouer quelques matches à notre portée. Malgré les quatre descendants prévus en fin de saison, notre neuvième place n’est pas encore trop inquiétante».

Christian Dewit.

PROFIL:

Nom: Urbain.

Prénom: Daniel.

Âge: 49 ans, Daniel est né le 09 décembre 1968.

Etat civil: Marié à Isabelle, un fils: Régis (26 ans).

Profession: Magasinier chez Colruyt.

Domicile: Ghlin.

Club: Supporter du Standard de liège, Daniel assiste à toutes les rencontres du championnat belge (domicile et extérieur) mais aussi à tous les matches de coupe d’Europe.

Hobbies: Le jogging, il participe à quelques courses avec quelques complices cheminots.

Christian Dewit.

Commentaires

  • Bravo à monsieur urbain , cela est de famille nous avons au SP Baudour le cousin notre délégué Daniel urbain aussi qui preste encore avec nous au but 52 ans ...

  • L esprit corpo... Bravo et encore de longues annees sur les terrains

  • Mon collègue Dany excellent un mec de grande classe

Les commentaires sont fermés.