La bonne année pour le Spartac?

En division 2. Voilà deux saisons, le Spartac ratait de peu la montée en division 1. C’est plus précisément lors de la dernière journée du championnat alors qu’il s’inclinait à la Régie LL sur le score de 3-0 qu’il laissait filer le FC Berry’s, Bon Vouloir et la Régie LL à l’étage supérieur. Cette année, le Spartac Squirrels occupe le haut du tableau mais va-t-il tenir la dragée haute jusqu’au bout ou va-t-il revivre le même scénario qu’en mai 2017? Le cuesmois Jérémie Cresson analyse le premier tour.

Spartac_2018.jpg

«Le positif, c'est l'intégration des nouveaux joueurs au sein de l'équipe. Ils ont la mentalité Spartac, ils apportent un réel plus à l'équipe et on ne pouvait pas espérer mieux. L'ambiance est bonne et c'est le plus important, parce que nous sommes là avant tout pour prendre du plaisir! Du négatif, il n'y a en a pas beaucoup, disons peut-être plusieurs moments d'égarement qui nous font perdre des points alors que l'on a mené 0-2 à diverses occasions. Et bien évidemment, notre élimination en Coupe face à Jurbise/A. Quand on commence un match, c'est toujours avec l'intention de le gagner. Mais bon voilà, c'est la loterie de la séance des tirs au but»

Pour le Staff, la situation actuelle est totalement inattendue.

«Le haut du classement est très serré et c'est sans doute notre régularité qui nous permet d'être là où nous sommes. C'est peut être bête à dire mais notre objectif est le maintien (même s'il est pratiquement assuré) On veut avant tout prendre du plaisir. A chaque fois que nous nous sommes mis la pression, nous avons perdu. Et puis, il est bien trop tôt pour penser à quoique ça soit d'autre. On verra en fonction des futurs résultats»

Au sujet des favoris pour le titre, Jérémie Cresson a été séduit par le jeu proposé par les Vigoureux et il enchaîne en élisant son coup de cœur

«L'équipe qui nous a fait la plus grosse impression reste les Vigoureux d'Elouges. Vu le mal qu'ils nous ont donné à 9 contre 11, on ne peut qu'avoir du respect pour de tels joueurs. Mon coup de cœur est sans hésitation pour les petits nouveaux de l'équipe! Mention spéciale d’ailleurs à Bambi, il se reconnaîtra!»

«Durant cette première partie de saison, les surprises ont été nombreuses, les montants se sont montrés de valeureux adversaires. Vigoureux a déjà été évoqué, Saint-Ghislain nous a contraint au match nul et Moulux est une équipe qui nous a toujours posé problème»

Le Spartac regrette aussi la proposition du CD qui a décidé de modifier le nombre de descendants à l’issue de cette saison sauf si au moins 2 nouveaux clubs sont inscrits en mai prochain.

«Ça ne nous semble pas la meilleure solution. Il nous semblerait préférable de plancher sur un nouveau format de compétition avec trois divisions, ce qui donnerait plus de cohérence aux différents championnats, avec des équipes somme toute de niveau relativement similaire»

Enfin, pour terminer, le Montois nous avoue qu’il compte aller brûler un cierge parce qu'à chaque fois que la presse a pris contact avec son équipe, leur match d'après a été perdu.

Christian Dewit

Les commentaires sont fermés.