Nuraghe a les faveurs du prnostic en D3

Nous terminons l’analyse sur les quatre premiers mois de championnat. Place aux Divisions 3 et 4. Michel Djorgonovic, le secrétaire du MVC Boussu dresse un premier bilan sur ses différentes prestations et parle de ses adversaires.

« Malgré les mauvais résultats que nous enregistrons depuis le début de la saison (NDRL: une huitième place et sept points) je tiens à signaler que notre point fort reste «la camaraderie» au sein du club. Elle résiste, elle est toujours là et cela nous fait le plus grand bien. J’espère aussi que les quatre nouveaux jeunes que nous avons affiliés seront à la hauteur de nos petites ambitions et que nous allons produire des matchs plus sérieux»

Michel Djo.PNG

Michel Djorgonovic croit dur comme fer au maintien de Boussu.

Au début de saison, Boussu avait l’intention de réaliser un beau parcours mais les résultats n’ont pas suivis.

«L’objectif est maintenant le maintien! Janvier et février seront les mois de la vérité, si Boussu passe positivement ce cap, les ambitions seront alors revues à la hausse. Cependant, nous constatons d’année en année qu’il y a de moins en moins d’équipes, cela est dû, je pense, aux frais inhérents à une saison et aux difficultés de trouver des joueurs sérieux. Le nombre restreint d’équipes implique des périodes d’arrêt de jeu allant de deux à parfois trois semaines, c’est de plus en plus difficile dans ces conditions de remotiver les joueurs»

Pour le secrétaire, il n’y a pas de doute au sujet du futur champion.  «Un seul favori pour le titre, c’est Nuraghe. Cette équipe dispose de tout, un jeu très efficace, une bonne camaraderie et un comité de dévoués. Et à mi-saison, il compte huit points d’avance sur Holcim, son dauphin. Pour la descente, je pointe les quatre derniers actuels (NDRL: Milanello, Hainin/A, Boussu et O’Malleys) tout en sachant qu’il reste neuf matches et tout peut encore arriver. Enfin, même si l’aspiration à devenir champion est inévitable, il faut continuer à garder l’esprit corpo et mettre en évidence le corps arbitral qui sans lui, il n’y aurait pas de match»

Division 4 : Six équipes pour trois places en D3:

Du côté de la Division 4, le Calcio Bari de Thieu vit sa sixième saison au Groupement. Antonio Mastrodonato, son dirigeant fait le point:

«Nous sommes heureux d’avoir enfin une équipe au grand complet qui affiche une excellente mentalité sur et en dehors des terrains. Il faut également souligner le plaisir que nous prenons à jouer sur le terrain de Thieu et que l’ambiance est au beau fixe grâce à nos victoires et notre belle troisième place. Si nous avions eu un peu plus de chance nous aurions pu être au même niveau que Sainte Odile mais notre place actuelle correspond à notre objectif initial puisque nous voulions jouer la montée»

Calcio Bari.jpg

Calcio Bari jouera la montée jusqu'au bout.

Le Maurageois enchaîne au sujet de son coup de cœur  «J’ai encore au travers de la gorge, le 0-0 de la semaine dernière face à la lanterne rouge, le Borina Lokomotiva, ce partage nous a privé de la 2e place. Mais je le félicite cependant car malgré les nombreuses casquettes, il n’a jamais baissé les bras et il a toujours fait preuve d’un magnifique esprit de camaraderie. Cette année, les six premiers se valent, c’est ce qui rend très intéressant et compliqué le championnat. Les forces sont équivalentes, il faudra se montrer costaud pour obtenir le droit d’accéder à la D3. Toutefois, Sainte Odile possède une longueur d’avance, elle a largement les moyens de rendre la tâche difficile aux autres, c’est un futur acteur en division 1»

Christian Dewit

 

Les commentaires sont fermés.