Le FC Yankee vers des rivages apaisés.

Sèchement écartés au match-aller les Yankees retrouveront le 02 mars prochain les Corpos Rhodiens. Dans quelles dispositions d’esprit? Difficile de le dire dans la mesure où ce match qui avait été programmé ce week-end a été postposé et que d’autres rencontres se seront déroulées entretemps. Kévin Lespilette (FC Yankee) et Ronny Tournay (Le Roeulx) se lancent à l’eau et débriefent tout d’abord leur première partie de championnat.

C Rhodiens.jpg

Les Corpos Rhodiens retrouveront les Yankees le 02 mars.

Kévin Lespilette: «Nous avons vécu un début de championnat très difficile. La perte de quelques éléments clés, un transfert sur qui nous comptions et qui finalement n’a pas encore joué le moindre match. Mais il a fallu surtout faire face à l’arrêt de notre coach. A cela, on ajoute les blessés, le manque de réussite dans les premières rencontres. Nous n’avons vraiment pas été épargnés. Il nous a fallu un peu de temps pour nous ré acclimater mais heureusement nous avons su trouver la formule avec le groupe pour réagir au mieux dans la deuxième partie du premier tour»

Ronny Tournay: «Il fut de grande qualité, nous avons occupé la première place pendant neuf journées. Du jamais vu depuis la création de notre club au sein de l'élite Corporative»

Dans quel état d’esprit les eux équipes ont abordé le deuxième tour?

KL: «Serein, il n’y a pas eu de changement. Le groupe sera le même que celui qui a débuté le championnat»

RT: «Pas vraiment, nous comptons sur notre groupe. J’escompte malgré tout une stabilité au niveau de nos gardiens»

Que manque-t-il à votre équipe pour qu’elle soit plus performante?

KL: «La présence de tous les joueurs disponibles. Le retour de blessure pour certains»

RT: «De la régularité dans le cadre de nos attaquants et que Daniel Dutrieux ainsi que Guy Staquet soient à leur niveau, ce sont des joueurs importants pour notre groupe»

Petit rappel des objectifs cette saison (Championnat et Coupe)

KL: «Vu notre début de saison catastrophique, il fallait redresser la barre et quitter la zone rouge. Nous espérons terminer le plus haut possible au classement final. En coupe, avant de se projeter, il faudra déjà aller chercher la qualification lors de la dernière rencontre de groupe qui se jouera à La Rusticana. Après si c’est chose faite, chaque match se joue comme une finale pour aller le plus loin possible»

RT: « Se sauver le plus vite possible et garder cet esprit d'amitié qui nous unit»

Christian Dewit

 

Les commentaires sont fermés.