Entretien - Page 2

  • Coupe: La Régie La Louvière dix-sept ans après…

    Une place en finale de la Coupe (la Bomal/Camberlin), voilà dix-sept ans que la Régie de La Louvière attend cet événement. La Régie s’apprête à disputer une nouvelle finale de la coupe Bomal/Camberlin. La troisième de son histoire. La dernière représentation, c’était en 2001, contre la grande équipe de la Juventus avec au bout une défaite sur le score de 8-0. C’était la Régie de Caron, Legrand et des frères Agliata. Dix-sept ans, c’est très long. Deux finales perdues (la première, en 1997, contre le Bosquétia: 3-2). Après des années de disette, la Régie LL de Stéphane Bottemanne revient au premier plan.

    Régie en finale.jpg

    La régie La Louvière rêve de la Coupe.

    Lire la suite

  • Les championnats terminés, le calendrier se consacre aux Coupes.

    Coupe Bomal/Camberlin

    Les demi-finales de la Coupe Bomal/Camberlin (NDRL: Ligue des Champions) s’annoncent très intéressantes: deux équipes de division 1 (Régie LL et le FC Yankee), le Spartac et le vice-champion de D3, les Vigoureux sont toujours en lice.

    La Régie La Louvière est le seul club rescapé de la région du Centre et elle aura l’avantage de jouer dans ses installations tout en sachant qu’au tour préliminaire, elle s’était déjà inclinée chez les Vigoureux sur le score de 3-2.

    Pour son retour en D1, après huit d’années d’absence, La Régie LL a réalisé un championnat époustouflant en s’adjugeant au final une honorable dixième place. Mais, la saison n’est pas encore terminée pour les protégés de Stéphane Bottemanne. Ce week-end, les loups seront opposés en Coupe aux Vigoureux, les vice-champions de la D3.

    «Pour notre dernier match de championnat, nous nous sommes déplacés à dix à la Rusticana et nous nous sommes inclinés sur le score de 3-2. Notre saison est déjà une grande réussite car nous nous sommes bien adaptés au rythme de la D1. Se retrouver à ce stade de la compétition en coupe est une grande surprise mais maintenant qu’on y est, nous avons une belle carte à jouer à La Louvière et nous essaierons de propulser les couleurs du Centre jusqu’en finale» confie le dirigeant louvièrois.

    Dans l’autre affiche, les Yankees partiront favoris au Spartac. Le Coach de Ghlin, Jean Marie Lespilette, rêve de la finale et pourquoi pas du doublé. « C’est réalisable mais tout dépendra de mon effectif sur place car c’est le week-end de la Ducasse de Mons et son fameux Doudou. Je ne sais pas comment je vais retrouver mes ouailles à l’heure du coup d’envoi mais de toute manière, il faudra à tout prix éviter d’être mené au score et ensuite, on verra bien»

    Coupe du Groupement

    Rho Coupe.JPG

    Les Corpos Rhodiens essaieront d'aller jusqu'au bout.

    La Rusticana (D1) sera opposée à Sirault qui évolue un étage en dessous mais les pensionnaires de l’élite ne devront pas seulement paraître pour vaincre. Dans la deuxième joute, EVH (D2) qui vient de reprendre l’ascenseur pour la D1, jouera à domicile, un avantage bien nécessaire pour tenter de faire échec à Turati, un ténor de la D1. Pour Julien Rodriguez, les verriers peuvent aller plus loin «Maintenant que nous avons le titre en poche, nous n’avons plus rien à perdre et pourquoi pas revivre la finale comme en 2016»

    En allant à Naast (D2), Jurbise/B (D3) s’apprête à souffrir mais il n’a pas encore capitulé. Enfin, le Dynamo tentera de stopper les Rhodiens.

    «Face pourtant à un club de D1, le groupe ne changera pas sa manière de jouer, le match sera abordé normalement comme tous les autres samedis mais après notre titre de vice-champion en D4, nous y croyons dur comme fer» s’exclame le secrétaire du FC Dynamo, Jérôme Dubie.

    Christian Dewit

  • Dernier week-end crucial

    EVH Champion (2).JPG

    EVH monte en D1

    Division2

    EVH retrouve la D1

    Après une saison dans l’antichambre, EVH a décroché la palme en division 2. Le coach Julien Rodriguez jubilait: «En dominant du début à la fin tout le championnat et en restant l’unique club invaincu toutes divisions confondues au Groupement, nous avons prouvé par la même occasion que nous ne devions jamais descendre la saison dernière. C’est quelque chose de très fort pour le club, le groupe a fait preuve d’une grande régularité qui a finalement payé, c’est merveilleux»

    « Dès le début de la saison, nous voulions mettre à l’honneur une fois de plus notre président Angel Sanchez qui est à la tête du club depuis 1974. Voilà, c’est fait, avec notre retour en D1, l’objectif est atteint, Angel méritait mille fois ce trophée supplémentaire»

    Ce titre, EVH l’a déjà bien savouré. «Après notre victoire à Naast, un barbecue géant a déjà été organisé et samedi dernier, après le match au Spartac, toute l’équipe et le staff sont repassés au resto»

    Mais pour le coach Julien Rodriguez, tout n’est pas encore terminé: «N’oubliez pas qu’il faudra encore compter sur nous en Coupe du Groupement et, si EVH arrive en finale, une fête sera organisée qui risque d’être bien arrosée pour certains»

    Moulux chp.JPG

    Moulux: Champion en D3

    Division 3

    Moulux tient son trophée

    La mission de Moulux face à La Montoise était simple: Une victoire et la bande à Flavio Contino était assurée du titre. Moulux n’a pas tremblé et il va découvrir la D2 pour le plus grand bonheur de leurs joueurs, dirigeants, entraîneur et supporters.

    S’il y avait un homme heureux, samedi dernier au coup de sifflet final, c’était bien le président Flavio Contino: «Malgré un début de championnat mi-figue mi-raisin, on a réussi notre pari, au terme d’une longue saison à rebondissements avec notamment les trois points perdus sur le tapis vert face à l’Ajax Eugies mais finalement récupérés».

    Après le match, la fête a battu son plein toute l’après-midi. «Les joueurs sont restés à la buvette en criant bien fort qu’ils n’allaient pas en rester là et que l’équipe allait encore grandir». Enfin, pour la suite des évènements, après leur confrontation face à leurs amis de Boussu, une fête est prévue ce samedi dans leurs installations.

    Moul 2.JPG

    C'était la fête à Elouges

    Championnat

    Cette dernière journée de championnat sera cruciale pour quelques équipes. Trois matches ont retenus notre attention.

    En division 1, Bon vouloir jouera sa survie, son secrétaire Bernard Decasteau analyse: «Après notre belle victoire face à Turati sur le score de 2-1, mes gars ont repris quelques couleurs et ils sont bien décidés à ne pas s’arrêter là. Un point est suffisant à Baudour pour nous donner accès au barrage face au Standard de Naast. Si l’équipe affiche la même mentalité que samedi dernier, ce sera dans la poche».

    En division 2, tous les regards (ou presque) seront tournés vers Quévy qui se trouve dans la même situation. Selon Thierry Cormier, tout reste possible: «Nous n’avons absolument rien à perdre, pour éviter la culbute et les barrages, il faudra plier le match très tôt et prendre les trois points. Comme Boca est assuré de monter, nous avons peut être une chance supplémentaire de le surprendre».

    En division 4, la seconde place montante et la place de barragiste se joueront! Comme Holcim empoche les trois points sur le tapis vert pour son dernier match, le Dynamo doit impérativement s’imposer au Calcio Bari pour rester second. Jérôme Dubie du Dynamo explique: «Bari ne nous fait pas peur, nous devrons entrer dans le vif du sujet et essayer de planter comme au match-aller quelques buts (victoire 7-0, le 24 février dernier). L’envie est là et j’espère profiter d’une belle fête samedi après-midi».

    Christian Dewit.