L’AC Milanello (D3) est en très mauvaise posture.

L’AC Milanello dit le «Petit Milan» est arrivé au Groupement en 2012 et est principalement constitué d’anciens joueurs de l’Amical Team qui voulaient changer d’air. L’AC évolue dans les installations de Thulin entre Boussu et Hensies et attend beaucoup du second tour.

L’an dernier, pour une première saison en division 3, l’AC Milanello réalisait une magnifique campagne. Il s’octroyait la cinquième place avec un actif de 37 points et manquait d’un cheveu la qualification pour le test match de la montée en D2.

Cette année, rien ne va plus, les résultats ne suivent pas. Après 9 matches, il affiche un seul petit point au tableau, il occupe donc la place de lanterne rouge et il ne donne pas l’impression de voir la fin du tunnel. L’AC devra donc lutter jusqu’au bout pour son salut.

Milanello 2018.jpg

Le deuxième tour devrait être meilleur que le précédent chez les "Milanistes"

«La saison dernière avait été un très bon cru, nous avions inscrits la bagatelle de 44 buts (une moyenne de 2 buts par matche). Mais cette année, le staff n’imaginait jamais un scénario pareil. Depuis le début du championnat, nous faisons face à une infirmerie débordante. Tout s’est enchaîné et nous avons perdus quatre pièces maîtresses de notre échiquier» confie Philippe Adamo le président du club.

Delgiacco Anthonny.jpeg

Anthony Del Giacco manque beaucoup à l'équipe.

«Jonathan Cordivani a été touché aux ligaments du genou, il doit encore se faire opérer et il ne sera pas opérationnel avant la prochaine saison. Notre buteur «Maison» Anthony Del Giacco est sur le flanc depuis longtemps, cela explique le peu de buts inscrits (huit buts en neuf matches) c’est trop peu, il souffre d’une pubalgie et doit encore patienter plusieurs semaines avant de reprendre le chemin des stades, la trêve tombe d’ailleurs à pic pour qu’il puisse se soigner correctement. Notre gardien, Alessandro Plinguier a de sérieux soucis avec la cheville et enfin François Dechambre nous a quitté pour partir à l’étranger pour des raisons professionnelles» Excusez du peu.

Pour le président, l’avenir du club n’est cependant pas menacé.

«Le bilan financier est plus que positif, quelques nouveaux joueurs sont venus grossir les rangs pour terminer la saison. Et à part contre Nuraghe et La Montoise où nous étions sans gardien, nous n’enregistrons pas spécialement des casquettes, c’est souvent avec un ou deux buts d’écart que nous nous inclinons. Regardez encore, samedi dernier face à Holcim, le second de la série, nous menons au score 1-0 avant de perdre le fil du matche en seconde période et nous incliner sur le score de 1-2. Nous espérons qu’au deuxième tour, le ballon finira par rouler pour nous»

Malgré ces moments difficiles, les Milanais restent soudés. Pour les prochains matches, le président veut voir la même combativité et la même détermination que lors de leur dernière sortie face à Holcim. En janvier 2019, ils repartiront gonflés à bloc dans les installations de Nuraghe, l’autoritaire leader de la division 3 en espérant réaliser l’exploit. Mais une chose est certaine, ils joueront jusqu’au bout pour arracher leur maintien et surtout tout faire pour que le club reste et continue encore à évoluer de nombreuses années dans le championnat corporatif du Groupement.

Christian Dewit

 

Les commentaires sont fermés.