L’OC Hainin/A veut rapidement décrocher son maintien

Jean Pol Vandyck, président de l’OC Hainin/A: «On se bat encore pour le maintien»

Hainin/A est bien parti pour renouveler son bail en D3. Mais pas question de bazarder la fin de championnat. «Le maintien n’est pas encore en poche. Mais le staff au grand complet refuse d’imaginer une fin de saison en roue libre» lance immédiatement le chairman, Jean Pol Vandyck.

JP Van Dyck.JPG

Jean Pol Vandyck espère l'électrochoc.

«Nous devions disputer une saison tranquille, sans trop de soucis. Mais en réalité, depuis quelques saisons, nous avons tellement l’habitude de jouer le bas du tableau que nous ne pouvons plus nous en passer. Et puis finalement, c’est quand même plus palpitant quand une équipe joue le maintien, non? (rires)»

Plus sérieux, le président revient sur les éléments qui ont mené à cette saison «compliquée».

«Depuis que la plupart des joueurs (NDLR: pour ne pas dire toute l’équipe) sont partis pour créer l’équipe des Vigoureux à Elouges, nous rencontrons de gros problèmes d’effectif. Mais le championnat n’est pas fini, mathématiquement rien n’est fait, je ne vais pas le cacher même si je retiens que nous sommes en bonne voie mais ce n’est pas encore assez pour souffler.

«Le Staff au grand complet refuse d’imaginer une fin de saison en roue libre»

OC Hainin A.JPG

Il reste six matches pour atteindre l'objectif.

Tout ça pour dire qu’on ne va certainement pas la fleur au bout du fusil à Boussu qui se trouve cinq longueurs devant nous. Et puis, vous savez, à Hainin, on a des perspectives pour progresser. Quand la mentalité ne fait pas défaut, on a toujours de l’ambition parce qu’on n’oublie pas que dans un passé encore assez récent, nous étions en Division 1»

Avec cinq points de retard sur le septième classé (NDLR: Boussu justement): ce n’est pas évident de motiver les joueurs pour les dernières rencontres de la saison

«On veut grappiller le maximum de points, de places si c’est possible. Cette année est très compliquée avec vraisemblablement trois descendants et un barragiste mais on sait ce que c’est de se battre jusqu’au bout. Cette série n’est vraiment pas facile. Chaque équipe joue sa vie à chaque match. Cinq équipes peuvent prétendre à la montée, cinq à la descente, faites vos calculs!»

Pourtant, après trois journées, vous étiez troisième à 3 points seulement du leader. «On se préparait pour la Division 2 (rires). Non, je plaisante bien sûr. On a les pieds sur terre. Je ne suis pas du genre à m’enflammer pour rien ou tout peindre en noir quand il y a une série négative. Pour résumer, on s’est juste dit que les points qu’on avait pris en début de saison, nous serviraient quand ça irait moins bien»

«Notre dernière grosse performance remonte à juin 2016. Nous étions en D3 et nous nous sommes imposés en finale de la coupe du Groupement face à La Bouverie (D1) sur le score de 3-1» se rappelle Jean-Pol.

Notre interlocuteur termine «Ce week-end, Boussu, un adversaire à notre portée, sera la première étape, il nous restera ensuite trois matches à domicile dont Milanello et O’Malleys, aussi deux adversaires à notre portée et deux en déplacement pour continuer à jouer avec le cœur et prendre les points suffisants pour nous maintenir en Division 3. Et si l’électrochoc ne se produit pas comme je l’espère, l’OC Hainin/A risque de ne plus se réinscrire la saison prochaine» Un sursaut d’orgueil est attendu.

Si vous voulez aider l’OC Hainin/A et si vous êtes intéressés à rejoindre leurs rangs vous pouvez prendre contact avec le président Jean-Pol Vandyck au 0476/830649.

Christian Dewit.

 

 

Les commentaires sont fermés.