Le FC Acli2/A aurait aimé décrocher le titre sur le terrain

Les Aclis ont décroché le titre de champion de D1. Un titre spécial, 25 ans après le premier et qu’ils dédient à leur ancien président, malheureusement décédé, mais qu’ils auraient aimé gagner sur le terrain.

Aclis_2020.JPG

Les Aclis avant le confinement.

 

Malgré la fin du championnat, les Aclis ont donc enfin décroché ce titre derrière lequel il courait depuis 25 ans (NDLR: l’unique titre des Aclis en D1 remontait à la saison 1994-1995). «Mais nous aurions préféré le gagner sur le terrain en jouant le championnat jusqu’au bout» rétorque immédiatement le coach Franco Lisanti.

«Nous sommes heureux mais finalement ce bonheur est relatif. Cette saison restera à jamais gravée dans les mémoires par le covid-19 bien entendu mais aussi par un championnat irrégulier qui a vu quatre équipes différentes prendre le leadership et sept ou huit équipes prétendre au titre pendant très longtemps»

Aclis 2020 c.JPG

Le FC Acli2/A: Champion de D1.

«Il y aura quelques mécontents, je pense notamment à EVH et les Rhodiens pour le titre mais aussi aux descendants», remarque Franco Lisanti. «Mais dans une saison normale, les mécontents existent déjà… Je peux comprendre la frustration. Dans le contexte actuel, il faut de la solidarité, c’est la santé qui prime avant tout, le foot passe au second plan»

Mais ce titre a malheureusement une saveur particulière

«Il sera fêté dignement une fois le confinement terminé mais avant tout, les Aclis le dédient à la famille Mignonne qui vient de perdre Donato, l’ancien président du club. Donato a occupé le poste de chairman durant une vingtaine d’années, il a apporté énormément au club et, pour des raisons de santé, il venait à peine de passer le flambeau à Giuseppe Lisanti. Pour les Aclis, c’est un gros vide et ils ont déjà pris la décision de jouer la saison prochaine leurs matchs avec un brassard noir à sa mémoire»

Aclis 2020 B.JPG

Les retrouvailles seront terribles...

EVH: Vice-champion

EVH doit se contenter de la seconde place, il termine avec un coefficient de 0.13 derrière Acli2/A. «Quand je vois que nous avions six points de retard par rapport aux Aclis mais deux matchs en moins et que nous devions encore les rencontrer lors de l’avant dernière journée, il y a de quoi être déçu» débute Steven Rodiguez.

«Au match-aller face aux Aclis, nous nous étions quittés sur un score de parité (1-1), le titre était à notre portée, il ne faut pas oublier que nous avons été à six reprises en tête de la division cette année. Aujourd’hui, je peux vous garantir que nous repartirons sur les mêmes bases et ce n’est que partie remise pour la saison prochaine»

Turati, le champion sortant bascule en D2

Pour Moulux, ce n’est pas une surprise puisque son forfait général avait été acté en décembre alors qu’il comptabilisait 4 points. Mais pour Turati, la descente était peut être évitable, explique Renato Bagorda

«Je très suis déçu car nous étions les champions sortants mais quand on affiche un bulletin de 7/51, il est difficile de prétendre à autre chose. Cette descente est de notre faute, nous avons pris le championnat trop à la légère et nous avons joué trop souvent sans gardien. On essaiera de rebondir au plus vite»

Christian Dewit

 

Les commentaires sont fermés.